Vous êtes ici : Accueil > Une " Ecole Innovante" > L’expérimentation d’usage de tablettes iPad > Les objectifs de cette expérimentation
Publié : 1er mai 2012

Les objectifs de cette expérimentation

Afin de rendre cette expérimentation, au sein de l’école primaire des Chartreux, la plus pertinente possible, l’équipe enseignante s’est réunie en amont pour fixer des objectifs pédagogiques et des pistes d’études concernant l’usage pédagogique des tablettes.

Ce travail, mené en appui avec un ATICE départemental, lui même enseignant de l’école, a initié l’ébauche d’une réflexion pédagogique de chaque enseignant encouragé par un réel dynamisme d’équipe dans l’appropriation de cette expérimentation.

L’objectif premier était de faire de la tablette iPad, un outil d’apprentissage accessible à tous les élèves, de la petite section de maternelle à la classe de CM2. Une organisation souple fut adaptée, afin de favoriser la réussite de cet objectif en facilitant l’accès dans un premier temps aux élèves de maternelle dans l’après-midi (plus souvent en petit groupe) et aux élèves de l’élémentaire en matinée. Durant l’expérimentation, il s’est avéré que les besoins étaient plus importants en élémentaire, ce qui a conduit à des usages en fin d’après-midi des tablettes par les élèves de cours élémentaire (CE1/CE2) et de cours moyen (CM1/CM2). Au fur à mesure de l’expérimentation, ce planning fut modifié selon les souhaits ponctuels des enseignants.

L’objectif second était de développer la tablette comme un outil propice à l’acquisition individuelle de compétences, où l’élève pourrait alors travailler à son rythme sur des compétences spécifiques et ce, en appui sur des supports numériques de travail choisi par l’enseignant. Le but était de permettre à l’élève d’être acteur à part entière de son propre programme d’apprentissage.

Un travail en groupe

Enfin, en se plaçant du côté des enseignants, l’objectif principal était de soumettre à une réflexion globale la place de cet outil dans les pratiques pédagogiques de classe et notamment inciter à élargir les modalités de travail (en groupe classe, en petit groupe ou en individuel) selon les compétences abordées et leur mise en place pédagogique.

De plus, des pistes d’études ont été soulevées afin de s’intéresser à la place et au rôle du tactile dans l’apprentissage, notamment du geste graphique où le doigt devient un outil scripteur. Puis, une seconde piste d’étude fut abordée concernant l’aspect intuitif ou non de la tablette, propice à une mise au travail plus rapide permettant un temps plus conséquent à la recherche par l’élève et à son investissement dans le travail demandé.
Cet aspect intuitif ou non, fut à modérer, en tenant compte de la diversité des élèves de l’école et de leur acclimatation à ces outils, au delà du temps scolaire.

Le doigt comme outil scripteur

A partir de ces éléments de réflexion posés en amont, le déroulé de l’expérimentation apparaissait plus clair pour l’ensemble des enseignants motivés de l’école et sa mise en place n’en fut que plus rapide dans les classes.

Sébastien CHERITAT - Enseignant à l’école des Chartreux
- ATICE départemental des Hauts-de-Seine

Mai 2012